Menu

Une maison de santé pour le nord Grande-Terre.  17/12/2018

Une maison de santé pour le nord Grande-Terre.
Ce samedi 15 décembre 2018 Josette Borel-Lincertin, Présidente du Conseil départemental a inauguré la toute nouvelle maison de santé du nord Grande-Terre « Le Souffle du Nord», en présence du maire de Port-Louis Victor Arthein et de la Directrice de l’Agence Régionale de Santé Valérie Denux.
Cette structure de 404 m2 entièrement financée par la Collectivité départementale et installée sur la commune de Port- Louis, devrait pouvoir accueillir les patients du bassin aux fins tant de la prévention que du traitement de leurs affections.
Entre médecins, kinésithérapeutes, ostéopathe nutritionniste infirmière, chirurgien-dentiste, kinésithérapeute, et psychologue renforcé par un pôle de balnéothérapie, plusieurs corps de métiers du milieu médical et paramédical se partageront les locaux.
Cette infrastructure représente un coût total de 1 482 000 € TTC répartis entre les travaux de bâtiments d’une valeur de 1 110 000 € TTC, ceux des aménagements intérieurs de l’ordre de 160 000 € TTC et les travaux d’aménagement extérieurs pour un montant de 212 000 € TTC.
Avec l’implantation de ce nouvel outil de santé, c’est une amélioration significative de l’offre de soins dans le nord Grande-Terre que la collectivité départementale apporte à cette population. Elle imprime ici sa volonté de permettre au plus grand nombre de bénéficier d’une offre de santé de qualité au plus près de son environnement comme l'exécutif départemental s'y était engagé il y a un an.
 

Utilisation feux d'artifice.  15/12/2018

L'antenne CCI de Basse Terre de la CCI des îles de Guadeloupe informe par un communiqué de presse les commerçants sur la réglementation en vigueur concernant la vente des pétards et feux d'artifices.
Voir le communiqué de presse.

Taxe de séjour.  14/12/2018

Le Conseil Communautaire de la Communauté d’Agglomération du Nord Grande Terre après délibération décide d’instituer une taxe de séjour intercommunale.
A compter du 1 janvier 2019, une taxe de séjour sera perçue par toutes les natures d’hébergement à titres onéreux proposés : Hôtels, résidences, meublés, villages de vacances, chambres d’hôtes, port de plaisance.
Les logeurs doivent déclarer tous les mois le nombre de nuitées effectuées dans leur établissement auprès du service taxe de séjour.
Pour plus de détails vous pouvez consulter la délibération en suivant le lien.
Deux réunions d’information sont programmées les 17 et 20 décembre 2018, voir le détail dans l’agenda.
 

Foire Artisanale et Agricole, Petit Canal.  23/11/2018

Foire artisanale et agricole du 30 novembre au 2 décembre maison de l'agriculture, parking du stade à Petit Canal de 9 heures à 22 heures. Conférences, ateliers, animations.

Lorsque les jet-ski s’invitent sur la plage du Souffleur à Port-Louis.  05/11/2018

Compétition de jet ski devant la plage de Port-Louis.
Jeudi 19 octobre 2018, X’Trême Gliss 971 un prestataire activités nautiques sur la Plage du Souffleur, découvre non sans surprise dans sa boite à lettres, un arrêté municipal de la Mairie de Port-Louis, lui annonçant pour faire court, que samedi 20 et dimanche 21 octobre il ne pourra pas travailler !
En effet, une course de jet-ski, « 1er manche du championnat des Antilles », est organisée sur la zone de baignade de la Plage du Souffleur à Port-Louis et notamment dans le périmètre de la bande des 300 mètres maritimes.
Les clubs de plongée de Port-Louis n’ont pas été informés. Bien qu’ils n’interviennent pas dans la zone des 300 m, ont  leur demande pourtant de ne pas accéder à leur site à baptême qui se trouve à 600 m face à la plage du Souffleur.
Les acteurs économiques de Port-Louis s’étonnent du manque de concertation mais surtout du manque d’information.
  • La Mairie dispose d’un site internet, mais pas de mise à jour depuis 2015 !
  • Une page Facebook, aucune information concernant cette activité sur la plage.
  • Sur la plage, pas de trace de l’arrêté municipale informant le public que la baignade est interdite. On peut voir sur les photos des baigneurs à proximité des jet-ski pendant la course.
Autre absurdité, une course de jet organisé dans la bande des 300 m !
Port Louis a adhéré à la Charte de territoire du Parc National de la Guadeloupe dans le but de développer l’écotourisme et d’agir pour la protection de la nature. Nous ne pensons pas qu’une course de jet dans des eaux peu profonde (moins de 3 m) aille dans ce sens.
Ces machines modifiées et surpuissantes non pas les mêmes normes européennes que les jet-ski de loisir et génèrent des nuisances sonores et polluantes fortement perturbantes pour la faune marine.
La plage de Port-Louis a une vocation de plage familiale dédiée à la baignade et aux activités de loisirs nautique en respect avec l’environnement, la préservation du littoral. Pour nous, les compétitions de jet ski ne correspondent pas à la vocation de la plage de Port-Louis.
Il est vrai que la plage de Port-Louis est une des rares plages sans sargasses, devons-nous pour autant tout accepter ?
La préservation du littoral devrait être une priorité. Nous sommes dans une zone rurale, nous le revendiquons ! Le tourisme éco-citoyen et responsable nous parait plus indiqué pour notre commune.
Nous espérons que cette compétition de jet ski était exceptionnelle et que cette expérience ne se renouvellera pas.

Le bureau de l’association Akokit.
 

1 2 3









Partager ce site