Menu

Morne à l’Eau capitale du crabe.

Guide touristique de Morne à l'Eau et ses environs.


Rédigé le Vendredi 26 Octobre 2018 à 16:00 | Lu 12 commentaire(s)

Morne à l’Eau revendique le titre de capitale du crabe et elle célèbre le crabe chaque année au mois d’avril. Une vaste foire culinaire est organisée. Les crabes sont cuisinés en matété, farcis, en pâté ou à gros sel.


Les crabes de terre.

Les Kabriyèlè, ou chasseurs de crabes utilisent pour les capturer des boîtes à crabes. Un astucieux piège inventé par les esclaves. La boite à crabe est constituée d’un couvercle retenu par une ficelle, elle-même retenue par un bâtonnet. Le crabe en attrapant l’appât libère le bâtonnet. Le couvercle chargé d’une pierre s’abaisse rapidement emprisonnant le crabe. Un verrou fait d’un morceau de tôle de boite de conserve empêche le couvercle de se soulever.
Piége à Crabe de Terre.
Piége à Crabe de Terre.

Le Crabe de Terre appelé aussi Crabe Blanc, (Cardisoma guanhumi), vit dans un terrier et sort la nuit pour se nourrir. Le Crabe de Terre creuse des tunnels sous un sol facile jusqu’à trouver de l'eau juste en dessous. Très recherché pour sa chair, il fait l'objet d'un piégeage très important, surtout en période pascale. En voie de disparition en Guadeloupe, sa capture, la vente et l’achat sont réglementés et interdit du 15 juillet au 15 février.
Crabe de Terre ou Crabe Blanc.
Crabe de Terre ou Crabe Blanc.

Le Bourg de Morne à l'Eau

L’église paroissiale Saint-André fut reconstruite sur les ruines de la précédente chapelle détruite par le cyclone du 12 septembre 1928.
La façade composée d'une haute travée centrale atteint 13 mètres de haut et rappelle celle d'une pagode. Un dispositif d’inspiration nord-africaine permet une ventilation naturelle des lieux.
La décoration intérieure a été faite par Antoine Marius Gianelli (1896-1983), artiste peintre Marseillais installé en Guadeloupe.
L'église Saint André de Morne à l'Eau.
L'église Saint André de Morne à l'Eau.

Le cimetière de Morne à l’Eau, l’un des lieux les plus photographiés de la Guadeloupe et l’un des plus visités en raison de son originalité, un ensemble de tombes recouvertes de carrelage noirs et blancs, appuyées à flanc de morne.
Cimetière de Morne à l'Eau.
Cimetière de Morne à l'Eau.

Le marché aux vivres. Bâtiment historique datant des années 1920 est l’un des premiers bâtiments en béton armé de la Ville de Morne-à-l’Eau.
Initialement, il accueillait les marchands qui venaient  y vendre leurs fruits et légumes. Puis plus tard les bouchers qui occupèrent les loges d’où sa dénomination de Halle à la Viande.
Aujourd’hui le marché aux vivres a été scindé en deux parties :
  • Le bâtiment historique qui abrite huit Box destinés aux artisans.
  • L’extension couverte qui fait aussi office de place de marché. 
Le marché aux Vivres à Morne à l'Eau.
Le marché aux Vivres à Morne à l'Eau.

Vieux Bourg.

Vieux-Bourg, un charmant petit village de pêcheurs entouré de mangrove, réputé pour son environnement sauvage et préservé.
Point de départ pour s'adonner à une visite, en kayak ou en VTT des mers, de la fameuse réserve naturelle du Grand Cul-de-Sac Marin et de ses îlets protégés : ilets Duberran, ilet Macou, ilet Rousseau. Point de départ également pour la remontée du canal des Rotours et de Perrin.
 
Le Port de Pêche de Vieux Bourg.
Le Port de Pêche de Vieux Bourg.

Les Ilets.

Cet écosystème, la mangrove est alimentée par les eaux de ruissellement terrestre et par les marées elle abrite palétuviers, hérons, poules d’eau et crabes des terres.
Pour accéder aux îlets vous avez l’embarras du choix : bateau, kayak ou VTT des mers.

L’îlet Macou
De nombreuse  conque de lambis jonchent le sol, abandonnées par les pêcheurs. Après quelques minutes de marche vous aller découvrir la mangrove, un lieu de nidification de Héron Vert. Des Tortues Imbriquée viennent également pondre sur l’ilet Macou.
Au bout de l'îlet, la chapelle Notre-Dame-de-Saint-Macou, une chapelle dédiée aux marins disparus, cette chapelle reçoit quotidiennement des fidèles qui viennent la fleurir ou déposer une bougie.

L’îlet Rousseau.
L’ilet Rousseau est également appelé l’Ile aux Oiseaux en raison des nombreuses Aigrettes Neigeuse qui viennent s’y reproduire ainsi que les Pélicans et Frégates.
 
L’îlet Duberran
En face de Vieux Bourg, l’ilet Duberran est couvert de mangrove, on peut aller le découvrir en kayak.
 
L'Aigrette Neigeuse se reproduit à l'ilet  Rousseau.
L'Aigrette Neigeuse se reproduit à l'ilet Rousseau.

Aux alentours.

L’usine de Blanchet ouverte en 1869, participe activement au développement économique de la commune de Morne à l’Eau.
Subissant de plein fouet la concurrence de pays producteurs au cours du 20ém siècle, c'est le déclin progressif de l'activité et l’usine ferme définitivement en 1979.
Les vestiges de l'ancienne usine de Blanchet accueillent aujourd'hui, le crématorium.
 
L'ancienne usine de Blanchet.
L'ancienne usine de Blanchet.

Le Canal des Rotours a été creusé sur près de 6 km au début du 19ème siècle depuis Morne à l’Eau pour arriver dans le Grand Cul de Sac Marin. Le canal des Rotours était emprunté par les chalands transportant du sucre de l’Usine de Blanchet vers Pointe à Pître.
Le Canal de Rotours à Morne à l'Eau.
Le Canal de Rotours à Morne à l'Eau.