Menu

Les curiosités de la commune de Port-Louis Guadeloupe.

Guide touristique de Port-Louis et ses environs.


Rédigé le Mercredi 12 Décembre 2018 à 06:06 | Lu 69 commentaire(s)

Anciennement nommée Pointe d’Antiques, cette petite ville de la Grande-Terre a été baptisée Port-Louis sous le règne du Roi Soleil.


Le patrimoine architectural de Port-Louis.

Port-Louis possède encore de nombreux édifices datant des années 1890.
L’église Notre Dame du Bon Secours construite en 1730 détruites plusieurs fois (tremblement de terre, incendie, cyclone) et à chaque fois reconstruite.
La dernière construction date de 1891 et le nouveau bâtiment comporte une charpente métallique commandée à Anvers.

La Chapelle de la Piéta est  un Moulin-Chapelle ». La Chapelle de la Pieta est adossé au moulin Barbotteau, elle abritera la « Vierge des Sept douleurs » avant de devenir, comme beaucoup de sites de ce genre un lieu de manifestations magico-religieuses, quelques fois visité par des «  Gadèdzafès  ».

Le Dispensaire, réalisé en béton armé suite au cyclone de 1928, accueillait les patients pour visites médicales, campagnes de vaccination et prévention maternelle. Ses locaux furent ensuite utilisés à des fins associatives. Devenu Centre Social Henri Corenthin.
L'ancien dispensaire et maternité de Port-Louis construit en 1928.
L'ancien dispensaire et maternité de Port-Louis construit en 1928.

Ancien Palais de justice de Port-Louis. L’édifice appelé « Justice de Paix » a été construit en 1931 sur les ruines de l’ancienne mairie en bordure du littoral. Port Louis à l’époque était chef-lieu de canton et les jugements de la Grande Terre se faisaient ici.
"Justice de Paix", l'ancien Palais de justice de Port-Louis.
"Justice de Paix", l'ancien Palais de justice de Port-Louis.

Il existe encore de nombreuses cases créoles dans Port-Louis. Si certaines sont à l’abandon et en ruine d’autres ont été rénovées et parées de couleurs chatoyantes comme la maison à étages Abel Laug rue Schœlcher ou la Maison du Tourisme rue Gambetta en face la Mairie.
L'Office du Tourisme à Port-Louis.
L'Office du Tourisme à Port-Louis.

La mer, la richesse de Port-Louis.

En poursuivant vers le sud sur le boulevard Achille René-Boisneuf, c’est le quartier de Ramboulliet traditionnel quartier de pêcheurs. Après la terrible épidémie de choléra de 1863 une croix fut érigée. La Croix de Rambouillet est devenue un élément familier et incontournable du patrimoine Port-Louisiens.
La Croix de Rambouillet.
La Croix de Rambouillet.

Vous découvrez ensuite le Port de Pêche autrefois la marina de Zéphir et les Saintoises, des embarcations traditionnelles construites en bois, bien adaptées à la haute mer équipées de moteur hors-bord.

En repartant à l’opposé toujours sur le boulevard Achille René-Boisneuf, vous arriverez à la plage du Souffleur, superbe étendue de sable blond avec des eaux translucides. Un endroit phare de Port-Louis pour les amoureux de tourisme balnéaire. C’est l’endroit idéal pour se rafraîchir et se promener avec un masque et tuba. La plage dispose d'un grand parking gratuit et vous n’y verrez aucune sargasse.
La plage de l'Anse du Souffleur à Port-Louis.
La plage de l'Anse du Souffleur à Port-Louis.

Au bout de la plage de l’Anse du Souffleur se trouve le cimetière marin où les tombes les plus modestes sont faites de fer blanc en forme de baignoire ou embellies de conque de Lambi.

En continuant votre trajet vous découvrez le marais et la mangrove de Port-Louis un écosytéme original avec une faune et une flore spécifique.
La Pointe des Mangles bien connu des surfeurs puis la Pointe d’Antigues avec sa chapelle Notre Dame des Marais. Par beau temps vous pourrez apercevoir Montserrat et Antigua au nord.
Le sentier de randonnée qui conduit à Anse Bertrand longe une plage très peu fréquenté, l’Anse Volvaine un site de ponte pour les tortues marines.

Les autres sites qui font la richesses de la commune de Port-Louis.

Encore aujourd’hui la canne à sucre demeure l’une des principales activités économiques de la commune de Port-Louis. Au mois de février, la récolte commence avant la floraison, les tracteurs et camions interviennent dans les champs.
Incontournables dans le paysage de la Grande Terre, de très nombreux moulins qui servaient à broyer la canne pour fabriquer le sucre sont maintenant en ruine souvent envahis par des figuiers maudits . Très peu de moulins ont été restaurés.
Un réseau de voie ferrée permettait de transporter la canne à sucre pour transformation à l’usine de Beauport puis vers le port de Beautiran pour l'exportation du sucre et du rhum.
Dans un champs de canne à sucre, l'un des nombreux moulins de Grande Terre.
Dans un champs de canne à sucre, l'un des nombreux moulins de Grande Terre.

L’Usine de Beauport est intimement lié à l’histoire de Port-Louis. Créée dans les années 1770 elle contrôlait plus de 8 600 hectares au Nord de Grande Terre. Un important réseau ferroviaire, les voies sillonnaient les champs de canne à sucre allant de moulin en moulin pour récolter la matière première.
Le site de Beauport à l’abandon a été aujourd'hui restauré, réaménagé et réhabilité. Le site du « Pays de la Canne » à Port Louis vous invite à découvrir un pan du patrimoine historique de Grande-Terre. Vous y découvrirez le procédé de fabrication du sucre à travers des animations sonores et visuelles. Vous embarquerez dans le petit train pour une balade à travers le domaine du Nord Grand-Terre.
Le petit train du Pays de la Canne à Port-Louis.
Le petit train du Pays de la Canne à Port-Louis.

Le port de Beautiran à la limite de la commune de Petit Canal et de Port-Louis est le prolongement de l’histoire de la canne à sucre dans le Nord Grande Terre. Le rhum et le sucre de l’usine de Beauport était acheminé par voie ferrée jusqu’au port de Beautiran. Des gabarres transportaient le précieux chargement jusqu’à l’usine Darbousier à Pointe à Pître. Le site à l’abandon est l’occasion d’une randonnée qui vous conduira à travers champs de canne à sucre, forêt marécageuse et mangrove, jusqu’aux ruines de Beautiran envahies par la nature. De magnifiques figuiers maudits ont investis les lieux...

Le lac de Gaschet ou barrage de Gaschet est le plus grand plan d'eau douce de la Guadeloupe. Il s'étend sur une centaine d'hectares et atteint les 4 km dans sa partie la plus longue. Ce lac artificiel, a été aménagé dans les années 1990 pour servir de réservoir d'eau à des fins agricoles.
Déclaré zone d'intérêt ornithologique, il est peuplé de nombreux oiseaux aquatiques (Grèbe à bec bigarré, Poule d'eau, Héron …). Récemment aménagé vous trouverez sur le site : aires de pique-nique, plantations, bancs et poste d’observation des oiseaux).
Le lac de Gaschet.
Le lac de Gaschet.

La Forêt de Pouzzole à la sortie de Port-Louis sur la route d’Anse Bertrand est l’occasion de découvrir l’une des dernières forêt sèche de Guadeloupe. Des panneaux signalétiques vous aiderons à identifier quelques espèces d’arbres.