Menu

La chaussure MIKA.

Une chaussure plastique tout terrain !


Rédigé le Vendredi 10 Mai 2019 à 08:35 | Lu 154 commentaire(s)

Créée dans le Puy-de-Dôme en 1946 par Jean Dauphant, coutelier au hameau Les Sarraix, d'où son nom « la Sarraizienne » elle est adoptée dès les années 1950 aux Antilles sous le nom de « Mika ».


Chaussure Mika
Chaussure Mika
En 1946, juste après la Seconde Guerre mondiale, on manquait de tout en France, y compris de cuir. Un coutelier dans le Puy de Dôme, Jean Dauphant, imagine une sandale bon marché créée avec du plastique souple, à la semelle résistante et antidérapante avec ses picots : La « Sarraizienne » baptisée Mika aux Antilles.
Ces chaussures souples en plastique transparent étaient pour l’inventeur des chaussures de travail, tout terrain, résistante à l'eau et facile d'entretien, destinées avant tout à l'Afrique-Occidentale française et aux divers territoires d'outre-mer.

Née sous le nom de « Sarraizienne », elle est dès 1962 adoptée par les vacanciers des bords de mer, et chaque régions l'adopte sous différents surnoms : « Méduse » à Paris, « Mika » aux Antilles, « Squelette » en Vendée, « Fifi » dans le nord, « Nouille » en Auvergne
Cependant, la Mika a quelques défauts, les brides cisaillent le cou-de-pied et les petits cailloux se coincent facilement dans les picots des semelles.

Version talon haut.
Version talon haut.
Les premiers modèles de chaussure n'étaient pas totalement en plastique, comprenant des pièces de métal sous forme de rivets, permettant de fixer la bride aux semelles.
Quelques années plus tard, les Dauphant, père et fils, mettent au point une nouvelle version de sandalette moulée en monobloc, vendue très bon marché, et produite par l'entreprise « Plastic Auvergne ». Plus de 100 millions de paires de Mika furent achetées pour arpenter plages et rochers.

Version sandalette.
Version sandalette.
Depuis 2003, c’est la société Humeau de Beaupréau, qui continue d'assurer dans ses locaux la production de 700 000 paires de « Méduse » autre nom de la Mika ainsi qu'une gamme plus large de diverses sandales colorées ou pailletées, ballerines et bottes.
En 2009, elle reprend la société Plasticana, qui maîtrise la production de sandales en PVC recyclable additionné de fibres de chanvre. Grâce à ses capacités d'absorption de carbone, le chanvre piège une partie du CO2 dégagé par le plastique de la chaussure.
La Mika est dorénavant une chaussure écologique !